Association « Pour ceux de 14 »

Mémoire bourguignonne de la Grande Guerre

casque.jpg

la croix des régiments de Bourgogne érigée par

des soldats du 56e R.I. (Chalon/Saône) Bois d'Ailly, hiver 1914-1915,ouverture du site

Ses membres sont bénévoles et travaillent anonymement.

L'association est totalement autonome, indépendante et fonctionne sans réclamer de subvention. Elle se réunit mensuellement dans l'ancienne salle d'honneur du 56 e R.I. à la caserne Carnot de Chalon sur Saône pour faire le point sur les travaux en cours et prendre les décisions nécessaires à leur bon avancement.  

Depuis sa création elle a recensé et identifié  3730 morts des 4 régiments ayant eu pour dépôt la garnison de Chalon en 1914-1918 :56 e R.I (active) 256 e R.I. (réserve) 59 e R.I. Territorial et 259 e R.I. Territorial. Ces soldats étaient en majorité Bourguignons. Un fichier-base a été établi, il porte le maximum de renseignements les concernant. Il est en cours de finition .Il a nécessité de nombreuses et minutieuses recherches aux archives officielles telles que les archives contemporaines de Fontainebleau , archives départementales, Service historique de la défense à Vincennes. Son travail achevé - objectif : 2014 , le centenaire- l'association aura établi une biographie succincte de chacun des braves , morts pour la France.

Parallèlement l'association a numérisé les journaux de marche et des opérations (J.M.O.)* de ces régiments à l'issue d'un long et fastidieux travail aux archives militaires du château de Vincennes. ( plusieurs milliers de photos numériques) Ce travail permettra aux lecteurs de suivre jour par jour l'histoire détaillée de ces unités avec renvoi à la partie nécrologique rapportée ci dessus.

EN PLUS DE SON TRAVAIL DE RECHERCHES & DE REDACTION NUMERIQUE « Pour ceux de 14 » a fait ériger un monument à la mémoire des régiments de Bourgogne au bois d'Ailly ( Près de Saint Mihiel -Meuse-) : la croix des régiments de Bourgogne. Le bois d'Ailly fut le véritable calvaire des régiments bourguignons. Une cérémonie de recueillement y a lieu chaque année à l'initiative de l'association

Des conférences ( voir blog) sont données périodiquement et gratuitement pour sensibiliser les gens de la région aux souffrances de leurs anciens morts pour la France et à celles des survivants désormais tous disparus. Vous souhaitez nous consulter pour en savoir plus sur la guerre d'un membre de votre famille ? « Pour ceux de 14 » peut vous apporter son aide gratuitement.

Vous souhaitez que l'association donne une conférence gratuite dans votre ville ou votre village ? Contactez le président. Un voyage de deux jours est organisé annuellement sur différents lieux où ont combattu les régiments concernés, grâce au soutien actif de la Base pétrolière interarmées.

VOUS PENSEZ QUE DEVOIR DE MEMOIRE NE DOIT PAS ETRE UNE FORMULE CREUSE ? Un membre de votre famille ou parmi vos connaissances a combattu dans un des régiments ci dessus ?

VOUS POUVEZ NOUS AIDER FACILEMENT : Ouvrez vos archives de famille, sortez vos souvenirs, prêtez vos documents & photos. Nous les scannerons et vous les rendrons dans les meilleurs délais.

 

* le journal de marche et des opérations ( J.M.O.) est la main courante, ou journal de bord tenu quotidiennement par le scribe régimentaire

____________________________________________________________________________________________

article du JSL 7 aôut 2014
 
Réalisé par une équipe de bénévoles passionnés, le site
www.pourceuxde14-regimentschalonsursaone.fr a ouvert mercredi soir.
 

 

Le 4 août 1914, les hommes du 56e régiment d’infanterie de la caserne Carnot rejoignaient la gare sous les applaudissements des Chalonnais. La victoire ne faisait aucun doute. Elle serait même rapide. Ces Bourguignons, Bressans, Morvandiaux et Berrichons pour la majeure partie, tout comme leurs familles, ignorent alors qu’ils vont participer à l’une les plus sanglantes pages de l’histoire de l’humanité.

La boucherie

Débarqués deux jours plus tard en Meurthe-et-Moselle, ils traversent la frontière et gagnent leurs avant-postes. L’objectif est le village de Gosselming pour leur baptême du feu. Le 20 août, le régiment est au tiers décimé. Ce premier contact donne la teneur des semaines, des mois et des années qui suivront. Les autres régiments chalonnais (le 256e régiment d’infanterie, les 59e et 259e régiments d’infanterie territoriale) connaîtront aussi ce bain de sang, sur d’autres terrains d’opérations. Marbotte, le bois d’Ailly, Fleury-sous-Douaumont, la Somme, les Vosges, la Champagne… Toute une litanie de batailles infernales. Des victoires, des défaites. Gagner un mètre un jour. En perdre trois le lendemain, avec toujours plus de morts et toujours plus de soldats fraîchement débarqués connaissant le même sort.

Qui sont exactement ces hommes dans l’amas sordide des 11 300 000 ou 18 millions de civiles et militaires morts ?Car, comble de l’horreur, le chiffre exact de l’hécatombe n’est pas connu et ne le sera probablement jamais puisque les sources officielles elles-mêmes ont tenté de minimiser les pertes de ce conflit inhumain.

Réunie autour de son président, Jean-Pierre Legrand, et sa vice-présidente, Marie-Hélène Bravard, l’association Pour ceux de 14 n’a pas pour vocation de rentrer dans cette polémique. Simplement, minutieusement, méthodiquement et patiemment, depuis sept ans, elle travaille à redonner un visage à ses soldats partis de Chalon-sur-Saône, à retisser leurs liens et leurs histoires dans ce conflit de masse où l’homme a complètement perdu son identité.

Les sortir de l’anonymat

L’association a permis à une sobre croix en bois de s’ériger sur un socle de pierre de Comblanchien à la mémoire de tous les soldats bourguignons tombés. « On s’y rend une fois par an, on fait une ronde autour en se donnant la main et on écoute simplement ce qui se dit au fond de nous », précisait, mercredi soir, Jean-Pierre Legrand en évoquant ce monument à la mémoire des régiments de Bourgogne au bois d’Ailly (Près de Saint-Mihiel, dans la Meuse) qui fut le véritable calvaire des régiments bourguignons.

Mais parce que la mémoire ne doit pas rester creuse, l’association a également mis en ligne le résultat de ses nombreuses recherches sur le site qui a ouvert officiellement mercredi dernier, 100 ans jour pour jour après l’arrivée au front des soldats bourguignons partis de Chalon.

Le site www.pourceuxde14-regimentschalonsursaone.fr les ressuscite pour mieux nous éclairer. Il porte le maximum de renseignements les concernant et a nécessité de nombreuses recherches aux archives officielles telles que les archives contemporaines de Fontainebleau, archives départementales, Service historique de la défense à Vincennes. Une biographie succincte de chacun des braves, morts pour la France y est consultable avec leur état civil, leurs états de services et distinctions, avis de décès, photo de la tombe, ayants droit, fiche MDH, etc. Il suffit de saisir le nom du soldat.

Parallèlement, l’association a numérisé les journaux de marche et des opérations de ces régiments permettant aux lecteurs de suivre jour par jour, de 1914 à 1918, l’histoire détaillée de ces unités. Une riche banque d’images est également consultable. Les membres de l’association comptent bien enrichir le site à l’aide des documents ou photos concernant les régiments chalonnais et leurs hommes qui peuvent dormir dans nos greniers ou armoires : pour ce faire, une messagerie est ouverte : pourceuxde14@yahoo.fr. ou appelez le 06 89