Adolphe DECHENAUD

Portrait de l'architecte Victor Laloux (1850 - 1937)

Adieux d'Oedipe à sa fille

Fils de Joseph Deschenaud restaurateur à Paris, 9, rue de la Monnaie et de Jeanne Michel, de Saint-Ambreuil, il décède le 27 décembre 1929 à Neuilly-sur-Seine.

Son père le fait inscrire dès l'âge de quinze ans à l' Académie Julian. Puis deux ans plus tard il accède à l' École des Beaux-Arts. Il fut élève du peintre Jean-Joseph Benjamin-Constant dit Benjamin-Constant (1845-1902) et du peintre Jules Joseph Lefebvre (1836-1911). Second Grand Prix de Rome en 1891 et Premier Grand Prix en 1894. Sociétaire du Salon des artistes français, il reçut une mention honorable en 1899, une troisième médaille en 1900, une médaille d'honneur en 1913. Chevalier de la Légion d'honneur en 1908, il devient membre de l' Institut en 1918 en succédant à Louis Collin au fauteuil 11 de l' Académie des Beaux-Arts. Il revient en 1929, à son successeur le peintre Lucien Simon (1861-1945), de faire son éloge funèbre.

.Déchenaud avait fait du village de Nanton (Saône-et-Loire) sa patrie d'élection, il y repose sous un mausolée. Il eut une carrière trop courte, puisqu'il mourut à 56 ans. Georges Lecomte, de l'Académie française, écrivait en 1922: " Je suis convaincu que dans une exposition d'ensemble où Déchenaud réunirait ses principaux portraits, ses tableaux les mieux composés, ses nus les plus fins et les plus harmonieux, sa calme maîtrise apparaîtrait éclatante et surprendrait beaucoup de ceux-là même qui croient lui rendre suffisamment justice. "

Adolphe Déchenaud excella dans le portrait : portrait de M. M. Déchenaud au Musée du Luxembourg, portrait de Mme M. Déchenaud au Musée de Dijon, portrait de jeune homme, portrait de l'artiste, Rome 1896, etc., mais deux au moins des nombreux sujets qu'il traita ont des liens avec Nanton. Ce sont " Les Vendangeurs ", tableau acquis par l'Etat, et " Les Noces d'or ". Les modèles furent des habitants de Nanton.  Il y venait fréquemment et les villageois furent ses modèles pour des tableaux comme Les Noces d'or, Les Vendangeurs.

La plupart de ses œuvres sont visibles au Musée des Ursulines à Macon